Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 décembre 2019 4 19 /12 /décembre /2019 10:32

4e de couverture: "L'ennemie irréductible d'Artemis, Opale Koboi, entreprend son oeuvre la plus maléfique: anéantir l'humanité et s'autoproclamer reine des fées. Pour parvenir à ses fins, elle va libérer une armée de guerriers enterrés sous le domaine des Fowl il y a plus de mille ans. Le combat n'a jamais été aussi inégal, l'issue désespérée, le risque fatal.

Jusqu'où ira Artemis pour protéger sa famille, le capitaine Holly Short... et l'humanité?"

Mon résumé:  La 8e et dernière aventure d'Artemis. Cette fois, Opale Koboi est de retour et veut libérer les Berserkers (des âmes de guerriers) enterrées depuis longtemps sous la maison des Fowl pour anéantir l'humanité et devenir la reine des fées. Evidemment, Artemis et ses amis vont se mettre en travers de son chemin...

Mon avis: Evidemment, comme vous vous en doutez, j'adore toujours autant.

Les personnages sont géniaux, comme d'habitude, même si on sent la fin arriver. Foaly doit sauver sa femme (qui apparaît enfin, elle a quelques scènes dans le livre quoi alors qu'avant on en entendait juste parler), Artemis doit sauver sa famille et Juliet Butler qui sont possédés par des Berserkers, Holly veut sauver tout le monde...

Et surtout on retrouve Opale, la félutine démoniaque. Une fée parano' qui veut donc détruire les humains et devenir reine des fées. Quoi de mieux qu'elle pour être l'ennemie du dernier tome de cette superbe saga?

Et puis, cette fin, bordel, cette fin! Je ne veux rien spoiler, je peux juste dire qu'Artemis est supposé être mort mais qu'à la tout fin un cliffhanger superbe, même si c'est le dernier de la saga, vient changer tout ça et que la toute dernière phrase nous renvoie au début de la saga..

Alors, pour finir, juste un mot sur la saga: une saga magique (bah oui, jeu de mots évident, je sais^^) et qui va occuper une des premières places dans ma liste de saga préférée (même, si vous le savez, rien ne détrônera jamais "Harry Potter" dans mon coeur ;) )!

 

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2019 4 19 /12 /décembre /2019 10:19

Emprunt médiathèque

4e de couverture: "Les sept péchés capitaux, Truffaut, Scorcese, Berlin, le Canada ou encore DSK...

Ce "bizarrama", c'est un bazar de thématiques passées au shaker loufoque de Marion Montaigne; Elle nous explique pourquoi Belzébuth est déprimé, comment le Père Noel se crashe en traîneau et quelle était la véritable destination de l'arche de Noé.

Un voyage culturel drôle, varié et délirant!"

Mon résumé:  Un recueil de BD drôles sur divers thèmes (les sept péchés capitaux, l'Australie, Berlin,Noel, etc.)

Mon avis: Une nouvelle BD empruntée à la médiathèque, juste comme ça, car le titre m'attirait.

Et, étrangement, malgré l'humour très décalé, bah, j'ai bien aimé! L'auteur a d'abord posté ses BD dans le magazine d'Arte "Personne ne bouge" et on a le droit à une préface qui nous explique ça. Puis on entre dans le vif du sujet. Il faut aussi savoir que chaque petite BD est précédée d'une petite citation bien drôle. Puis la BD, souvent drôle mais irrévérencieuse, arrive.

L'auteur se moque de tout, même de la religion (il faut savoir que je suis catholique),. D'habitude, je hais ce genre d'humour noir. Pourtant, là, j'ai ri à tout, même aux BD qui se moquent de la religion.

Bref un recueil de BD assez sympa' que j'ai adoré alors que je n'en attendait rien de spécial!

 

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2019 4 19 /12 /décembre /2019 10:09

Emprunt médiathèque

4e de couverture: Rien

Mon résumé:  Un petit album tout simple qui explique si bien l'amour aux enfants avec l'aide de deux jeunes nounours.

Mon avis: Alors, déjà, il faut expliquer pourquoi j'ai emprunté ce livre à la médiathèque. C'est le titre qui m'a attiré. Alors pourquoi il m'a attiré? Je ne sais pas, peut-être parce que je suis en couple depuis peu. Donc un livre avec ce titre, même si c'est un album pour enfants, bah, ça m'a attiré, bien sûr!

Dès que possible, je l'ai lu et j'ai adoré. On y voit deux jeunes ours (Lou et Lili) qui jouent ensemble. Lou veut faire plaisir à Lili, mais celle-ci est timide et voudrais... Et là Lou lui propose un tas de trucs à faire ensemble! Des trucs que des gens amoureux feraient. Lili a du mal à lui répondre, il a du mal à comprendre , il veut partir car elle ne dit rien. Mais Lili finit par lâcher les mots coincés dans sa gorge "Je voudrais qu'on reste toujours ensemble" et demande si Lou veut bien. Pour lui, c'était tellement évident qu'il n'avait pas compris et qu'il resterait avec elle pour toujours . Maintenant, ils savaient se dire "je t'aime".

C'est une magnifique définition de l'amour, selon moi. Et le tout accompagné de superbes illustrations, elle aussi faites par l'auteur.

Et puis j'ai adoré les deux nounours. Étrangement, je me suis identifiée à Lili, la petite nounours timide alors que désormais je suis - timide et que j'ai un copain qui serait capable de faire tout ce que fait Lou...

 

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2019 4 05 /12 /décembre /2019 10:47

Emprunt médiathèque

4e de couverture: "Hugo est un adolescent presque comme les autres, mais il préfère la compagnie des filles à celle de ses copains. Il ne se sent pas "folle-dingue" mais se retourne sur les garçons. Hugo a 14 ans et se demande s'il est gay. Doit-il en parler à sa mère? à sa grand-mère? à sa meilleure amie? à la France entière dans une émission de télé? Doit-il tenter une expérience avec un garçon? ou espérer que ses penchants lui passent?

Découvrir et assumer son homosexualité est une aventure extraordinaire... et périlleuse. Hugues Barthe nous la raconte en se souvenant de sa propre adolescence."

Mon résumé:  Rien de + à dire!

Mon avis: Une BD empruntée, comme ça, à la médiathèque! Eh bien, j'ai adoré. Alors, certes, je ne suis pas un garçon et je ne suis pas homosexuelle. Mais j'ai quand même aimé lire ça. Parce que je trouve que ça démontre bien que les ado, même gays, peuvent douter! Douter d'eux, de leur sexualité, etc.

Et puis le personnage principal n'est absolument pas le cliché des garçons gays... Certes, il traîne avec des filles, n'aime pas trop les activités des garçons, etc. Mais rien ne le distingue des autres sinon! Il cherche des infos partout: magazines, église (auprès d'un prêtre connu de sa famille), famille, livres sur l'histoire des gays... Certains "personnages" (souvent issus de magazines ou de livres) tâchent aussi de l'aider!

Finalement, il accepte qui il est et c'est tant mieux!

A lire, que vous soyez ou non homosexuel!

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2019 4 05 /12 /décembre /2019 10:39

Emprunt médiathèque

4e de couverture: "Il arrive qu'un auteur se trouve en panne d'idées. Ou en panne d'histoire. Ou en panne de personnages. Alors, quand il se nomme Michael Escoffier, il placarde quelques affiches à l'orée du bois et le tour est joué. Du moins, c'est ce qu'il espère..."

Mon résumé:  Un auteur recherche des figurants pour son prochain livre. Les animaux les lisent et cherchent ce qu'est un figurant avant de se présenter pour le rôle... Face à un dinosaure!

Mon avis: Un des derniers albums jeunesse que j'ai lu. Ca faisait longtemps que je n'en avais pas lu un et, évidemment, comme vous vous en doutez, j'ai adoré!

Une subtile mise en abîme de l'auteur et de sa recherche d'histoires et de personnages, des animaux qui cherchent (avec humour) ce qu'est un figurant et disent ce qu'ils savent faire, un dinosaure qui n'est pas qui on croit...

 

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2019 4 05 /12 /décembre /2019 10:31

Livre lu dans le cadre du Bookclub de Mx Cordélia

4e de couverture: "Akio Kobayashi est passionné par les plantes et préfère leur compagnie à celle des personnes. Umi Ohashi, un étudiant gay, enchaîne les aventures sans lendemain. Tous deux dans la même université, ils habitent également dans le même foyer étudiant. Inévitablement, ils finissent par passer beaucoup de temps ensemble. Ces moments vont leur permettre d'apprendre à mieux se connaître et se comprendre. Ainsi, au fur et à mesure que le temps passe, leur relation évolue.

Découvrez un récit de tranche de vie empreint de douceur et d'innocence. Une immersion dans le quotidien d'une jeunesse qui malgré ses doutes et ses incertitudes ne demande qu'à accepter ses sentiments et vivre pleinement sa vie!"

Mon résumé:  Rien de + à dire!

Mon avis: Pour une fois, j'ai lu un manga. C'était dans le cadre du Bookclub de Mx Cordélia. D'habitude, je lis très peu ce genre. Mais justement l'avoir lu c'était cool. Certes, c'était parfois dur à suivre (ça saute beaucoup d'un moment à l'autre, on ne sait pas toujours qui parle)... Mais les deux personnages sont géniaux. Deux personnages que tout opposent mais qui se rapprochent, deviennent amis, vivent des choses, etc. Intéressant à lire!

 

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2019 4 05 /12 /décembre /2019 10:21

4e de couverture: "Le jour de ses quinze ans, Artemis Fowl réunit les représentants du Peuple des Fées au pied d'un glacier en Islande.

Il a un plan pour sauver la planète du réchauffement climatique. Un plan pour lequel il est prêt à investir sa fortune. Trop beau pour être vrai, se disent ses amis. Artemis les inquiète. Serait-il atteint du complexe d'Atlantis, qui provoque des troubles de la personnalité? "

Mon résumé:  La 7e aventure d'Artemis. Cette fois, il a besoin de sauver la planète avec un cube et son intelligence. Mais il semble aussi aller mal: il compte ses mots, se méfie des quatre, etc. 

Mon avis: Evidemment, comme vous vous en doutez, j'adore toujours autant.

Les personnages sont toujours aussi géniaux, bien sûr. Même Artemis qui est différent, à cause du complexe d'Atlantis. D'ailleurs, sa deuxième personnalité est très sympa aussi.

Pour le reste, les nouveaux personnages, notamment le méchant de ce tome, sont aussi géniaux. Un frère d'un personnage déjà vu mais bien différent de lui... Il est mégalo, force une humaine à l'aimer encore, etc.

Chronique du tome 8 (le dernier...) bientôt, les cocos!

 

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2019 2 05 /11 /novembre /2019 09:49

4e de couverture: "Nom: Fowl . Prénom: Artemis.

Signes particuliers: une intelligence redoutable et redoutée, spécialiste en entreprises délictueuses.

Trolls, gobelins, fées maléfiques... Artemis croit avoir déjà affronté les plus grands dangers. Mais sa mère tombe gravement malade. Pour trouver l'antidote qui la sauvera, il faut remonter le temps... Dans ce voyage d'un péril extrême, Artemis rencontre son pire ennemi. Et son pire ennemi, c'est lui! "

Mon résumé:  La 6e aventure d'Artemis. Pour sauver sa mère malade d'une maladie magique, il doit remonter le temps pour trouver le remède à travers un lémurien. Evidemment, en remontant le temps, il va tomber sur lui-même, à 10 ans. Ce dernier va devenir son ennemi car il veut aussi le lémurien pour le donner aux extinctionnistes.

Mon avis: Evidemment, comme vous vous en doutez, j'adore toujours autant.

Les personnages sont toujours aussi géniaux, bien sûr. D'ailleurs, on retrouve beaucoup de personnages des anciens tomes, même dans le passé.

Mais le mieux dans ce tome, c'est la confrontation entre l'Artemis de 10 ans et celui plus âgé (qui a 14 ans au lieu de 17/18 ans car il a passé plusieurs années dans les limbes, je ne vous spoile pas comment: c'est expliqué à la fin du tome 5). Parce que les deux ont la même intelligence et le même garde du corps, ils n’arrêtent pas de se courir après et d'avoir de l'avance sur l'autre .

Il y a aussi les extinctionnistes et leur chef mégalo' qui sont pas mal du tout. La description de leur camp, de leurs raisons, etc, c'est génial à lire. Surtout quand on comprend finalement que derrière le chef il y a une fée lutine bien connue des lecteurs des tomes précédentes!

Comme le voyage dans le temps les a aussi changé, j'ai très drôle de voir la fée Holly redevenir adolescente et se comporter comme ça.

Et j'ai aussi adoré les deux jumeaux (les frères d'Artemis), même si on les voit que deux fois (au début et à al fin).

 

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2019 2 05 /11 /novembre /2019 09:31

4e de couverture: Aucune car c'est une BD.

Mon résumé: La dernière aventure d'Astérix met en vedette, pour une fois, une adolescente. Et pas n'importe laquelle mais la fille de Vercingétorix. Et voilà nos deux héros chargés de la protéger et de la surveiller... Car elle a tendance à fuguer.

Mon avis: C'est toujours aussi bien (moi, fan d'Astérix??? Bon d'accord, j’avoue, un peu!). Déjà l'action se recentre, pour une fois, sur le village (même si, bien sûr, on les voit aussi ailleurs car, bien évidemment, Adrénaline, la fameuse fille, va fuguer).

Il y a toujours pas mal de références: les FARC par exemple... Y'a aussi quelques bonnes références à des classiques de la chanson françaises par les pirates, notamment quand ils ont trop bu. Et une bonne référence à Mozart via la jeune Goth élevé à la romaine par un centurion ( regardez bien le nom du gamin pour comprendre: Ludwikamadéus). 

Les nouveaux personnages sont aussi pas mal, notamment les fils adolescents du poissonnier et du forgeron, qui ont d'ailleurs des noms qui leur vont bien (Selfix et Blinix).

Obélix se prend pour un ado et il en devient encore plus drôle.

Le méchant n'est pas mal du tout aussi!

Y'a pas mal de jeux de mots sympa (comme p.16: "-Non Blinix! Tu n'iras pas avec la petite Vercingétorix avant d'avoir gratté ces moules! -Mais papa, j'ai déjà beaucoup de bulots!"). Y'a aussi un pirate (celui qui bosse à la vigie) qui fait des jeux de mots sur le travail à travers des "Ils supp,iment mon poste!" ou encore "Elle a p'is mon post. Ce n'est pas un posté élevé, mais j'y tiens!".

Bref,encore un bon album d'Astérix selon moi!

 

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2019 2 05 /11 /novembre /2019 09:14

Livre lu dans le cadre du bookclub de Mx Cordélia

4e de couverture: "Si nous étions en Iran, cette salle d'attente d'hôpital ressemblerait à un caranvansérail, songe Kimiâ. Un joyeux foutoir où s'enchaîneraient bavardages, confidences et anecdotes en cascade. Née à Téhéran, exilée à Paris depuis ses dix ans, Kimiâ a toujours essayé de tenir à distance son pays, sa culture, sa famille. Mais les djinns du passé la rattrapent pour faire défiler l'étourdissant diaporama de l'histoire des Sadr sur trois générations: les tribulations des ancêtres, une décennie de révolution politique, les chemins de traverse de l'adolescence, l'ivresse du rock, le sourire voyou d'une bassiste blonde...

Une fresque flamboyante sur la mémoire et l'identité; un grand roman sur l'Iran d'hier et la France d'aujourd'hui. "

Mon résumé:  Kimiâ est la dernière de la fratrie Sadr, composée de trois filles. A travers ce livre, elle nous parle de sa famille sur plusieurs générations: d'abord en Iran, puis en France. Elle nous livre les affres de ses parents puis les siens, le tout depuis la salle d'attente 'une hôpital parisien où elle attend.

Mon avis: J'ai lu ce livre, en octobre, dans le cadre du bookclub de Mx Cordélia (explications ici, si besoin:  https://www.youtube.com/watch?v=H4FWNbj02Js ).

Alors je ne connaissais ni le livre, ni l'auteur. 

Pourtant, je me suis laissée embarquée, même si c'est difficile de tout suivre car l'auteur fait sans cesse l'aller-retour entre le passé et le présent, entre sa vie passée et sa vie présente.

Il y a pas mal de personnages (une liste des principaux est là à la fin du livre, le problème, c'est que, moi, je l'ai découvert qu'à la fin de ma lecture). Tous ont leur vie, leurs difficultés, leurs amours... Et, même si la plupart sont des des Iraniens, on se sent proche d'eux.

D'ailleurs, ce livre m'a aussi permis d'en savoir plus sur l'Iran et sa situation passée et actuelle.

Un petit livre qui m'a bien  plu, quoi!

 

Partager cet article
Repost0