Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2019 6 02 /03 /mars /2019 11:49

Emprunt médiathèque

4e de couverture: " "Je pleurais... Je venais chercher quelque chose?... Rencontrer quelqu'un?... Pourquoi hier...? Je suis QUI, moi? ..."

Une jeune femme se réveille dans Paris. Elle ne se souvient  ni de son nom, ni de ce qui l'a amenée là. Son passé a disparu.

Avec humour et sensibilité, Pénélope Bagieu et Boulet racontent sa quête d'identité. "

Mon résumé:  Rien de + à rajouter :) !

Mon avis: J'ai pris cette BD, comme ça, pour découvrir.

Et je l'ai lu vite (hier soir et ce matin).

Comment dire que cette BD me laisse perplexe? Autant j'ai adoré les dessins de Pénélope Bagieu et les pages simples avec une grande case et des petites cases autour avec des détails de la grande, autant l'histoire me laisse un peu dubitative.

On suit une jeune femme qui cherche qui elle est suite à une amnésie. Elle cherche des indices, des noms, etc. Et elle note même tout sur les murs. Mais je ne sais pas, ça ne semble pas abouti (surtout quand on voit la fin...).

Après, les moments où l’héroïne cherche ce qui  a pu lui faire perdre la mémoire, m'ont bien fait rire. Elle a des tas de théories, toutes aussi folles les unes qui les autres.

Bref une BD qui me laisse perplexe: je n'ai pas trop aimé mais je n'ai pas détesté non plus!

 

Partager cet article
Repost0
2 mars 2019 6 02 /03 /mars /2019 11:37

4e de couverture: "Ruby n'a pas choisi d'être une Orange. Elle n'a jamais voulu manipuler l'esprit des gens. Mais elle n'a pas non plus demandée à être parquée dans un camp à cause de son pouvoir.

Elle a donc rejoint la Ligue qui lutte contre le gouvernement et ses camps d'enfermement pour adolescents touchés par le virus NIAA.

Chargée de récupérer une clé USB prouvant l'implication du gouvernement dans la contamination de millier d'enfants, Ruby se lance à la poursuite de Liam, le garçon qu'elle aimait et dont elle a effacé la mémoire pour lui sauver la vie... "

Mon résumé:  On reprend à la fin du 1er tome. Ruby a rejoint la Ligue et elle s'est effacé de la mémoire de Liam. Elle combat donc aux côtés de nouveaux jeunes et de quelques adultes, notamment Cole, le frère de Liam. Elle doit cependant finir par récupérer une clé USB que détient Liam...

Mon avis: Une  fois de plus, je n'ai pas été déçue.

Les personnages ont tous été séparés et ont vécus des tas de choses, chacun de leur côté. Pourtant, tous se sont développés dans ce nouveau tome et se sont épaissis.

On découvre aussi une Ruby tiraillé entre la Ligue ( et Cole, le frère de Liam, qui ressemble beaucoup à son frère) et ses amis (notamment Liam et le fait qu'il ne se rappelle pas d'elle).

Les nouveaux personnages, adultes et enfants/ados de la Ligue, sont géniaux aussi. J'ai évidemment eu un faible pour Jude, un jeune de la Ligue.

Bref toujours aussi bien.

Je lis actuellement le tome 3, chronique d'ici peu :) !

 

Partager cet article
Repost0
2 mars 2019 6 02 /03 /mars /2019 11:16

4e de couverture: "Dans un futur proche, les adolescents ont été décimés par un virus inconnu.

Les survivants, dotés de pouvoir psychiques incontrôlables, sont classés par couleur en fonction du danger qu'ils représentent, et parqués dans des camps.

Ruby et quelques autres refusent cette fatalité et s'enfuient.

Échapperont-ils à leurs poursuivants? Et surtout, parviendront-ils à maîtriser leurs pouvoirs sans perdre leur âme? "

Mon résumé:  Ruby vit dans un camp car elle a contracté la NIAA, un virus inconnu qui a décimé les enfants et adolescents du pays. Ceux qui ont survécus ont été classé par couleur et parqués dans des camps. Un jour, quelqu'un l'aide à s'échapper, une adulte. Mais elle ne lui fait pas confiance et atterrit dans le van de d'autres jeunes (Zu, Chubs et Liam). S'ensuit leur aventure pour survivre hors des camps...

Mon avis: Livre lu après avoir vu l'adaptation du 1er tome au cinéma (BA: https://www.youtube.com/watch?v=ZnPbeT4henY).

Et évidemment je n'ai pas été déçue.

Les personnages sont magiques et uniques (même avec des pouvoirs qui font ou peuvent faire peur) et aussi profonds (et on verra, dans les chroniques des prochains tomes, que ça se développe bien de ce côté là).

Tout n'est pas tout blanc ou tout noir , les adultes ne sont pas tous ce qu'ils semblent être et les enfants/ados ne semblent pas tous si gentils ou prêts à se battre contre la maladie ou les adultes (mention spéciale à Clancy Gray, le fils du "président" qui est le premier jeune à avoir été, soit disant, "réhabilité" et qui a créé un refuge pour les jeunes).

Et que dire de Ruby, l'héroine? Rongée entre son pouvoir (un des plus puissants) et le désir de ne pas être acceptée par ses amis s'ils savent?

Bref une bonne découverte!

 

 

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2019 7 20 /01 /janvier /2019 10:29

Emprunt médiathèque

4e de couverture: "Imaginons un monde où les grands noms d'hier seraient toujours vivants, de L'abbé Pierre à Claude François, de Fidel Castro à Pierre Desproges en passant par Steve Jobs, Serge Gainsbourg ou François Mitterand. Imaginons qu'ils aient accès aux réseaux sociaux pour commenter l'actualité voire leur propre mort.

Entre coups de gueule, jeux de mots et humour noir, gageons qu'ils n'épargneraient personne.

Depuis l'au-delà,  voici 300 tweets mortels voire... immortels."

Mon résumé:  Un livre d'humour où les grandes personnalités mortes tweetent sur leur mort ou l'actualité.

Mon avis: Un livre d'humour emprunté, comme ça, à la médiathèque.

Evidemment, j'avais bien compris que c'était de l'humour noir, hein! Pas trop mon type d'humour, de base.

Pourtant, j'ai bien accroché. C'est peut-être dû au format court des tweets et au fait que je connaisse bien Twitter et Facebook pour y être inscrite depuis déjà un moment. Je l'ai lu assez vite, du coup.

Puis, comme c'est classé par catégorie (exemples:: "Tweets musique", "Tweets politique"), c'est facile d'en lire un peu chaque soir avant de se coucher.

 

 

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2019 1 07 /01 /janvier /2019 15:56

4e de couverture: " "Aujourd'hui, je suis résigné à ce que ma vie soit un enfer. Chaque jour, j'encaisse ainsi les coups, les insultes et cache mes marques aux yeux de tous. Après tout, je ne suis pas battu, mais juste puni pour avoir détruit l'existence de mon père."

A 17 ans, Mathieu en est convaincu, il n'a pas le droit au bonheur, jusqu'au jour où il fait la rencontre d'Amory et cède à cette amitié inattendue.

Mathieu va alors se retrouver déchiré entre son père qui le ramène sans cesse à sa place de chien, et Amory et sa famille qui s’efforcent de lui faire ouvrir les yeux sur l'absurdité de sa situation.

Au milieu de la tourmente, quelle vérité Mathieu choisira-t-il?"

Mon résumé:  Mathieu vit avec son père depuis toujours. Ce dernier le bat pour la mort de sa mère, depuis quasiment toujours. Au début du livre, il déménage à Laval. Il rencontre alors Amory qui va l'aider à se rendre compte de l'absurdité de la situation avec l'aide de ses parents et aussi d'Amandine qu'Amory n'a pas revu depuis plusieurs années. Il va peu à peu remettre en question sa vie, la façon dont il la prendre et apprendre la vérité sur la mort de sa mère...

Mon avis: C'est le deuxième livre de cet auteur que je lis. Les sujets de ses livres sont souvent durs mais pourtant je les adore et j'adore son écriture.

Dans ce nouveau livre, sorti il y a déjà quelques mois, il est question des enfants maltraités. C'est parfois très dur à lire, à cause des coups, etc. Mais il y a aussi des moments de joie, de bonheur.

Et c'est si bon! Si bon de voir Mathieu passer de la peine et des coups à la joie des amitiés, des soirées entre amis, du premier amour...

Les personnages sont tous bien développés et ont tous, plus ou moins, des secrets (je pense notamment à Paul, le père d'Amory).

L'écriture est toujours aussi fluide et facile à lire sinon.

 
Partager cet article
Repost0
28 décembre 2018 5 28 /12 /décembre /2018 11:20

Emprunt médiathèque

4e de couverture: " Ces confessions politiquement incorrectes (mais drôles), on se les dit à voix basse... parfois avec une grande dose de culpabilité (ou pas). Oui, on les aime nos enfants, à la folie, MAIS parfois on craque! Ne culpabilisez pas, toutes les mamans ont, un jour ou l'autre, pensé ou fait des choses un peu... inavouables!

Inclus: des tops hautement informatifs (10 moments où il faut leur mentir; 20 raisons de préférer avoir un chien plutôt qu'un bébé; 10 façons d'énerver ses enfants; et bien d'autres)."

Mon résumé: Vous l'aurez compris, c'est un livre d'humour sur les mères et leurs enfants!

Mon avis: Bon déjà il faut savoir que je ne suis pas mère! 

Mais ce livre m'a quant même fait rire parce que j'en connais des mères (la mienne évidemment mais pas que!) et je pense que, dans les confessions de ces mères, triées par catégorie ("Les confessions secrètes des mamans", "Petits mensonges sans conséquences", "La vie de couple c'est sacré", etc.), il y en a des bien vraies, que beaucoup de mères pensent ou font!

Donc oui ça fait rire et c'est tant mieux! D'ailleurs, même les tops pas toujours très cool m'ont fait rire, c'est dire!

A lire, surtout si vous êtes une mère qui culpabilise de penser ça de ses enfants et/ou de faire ça avec eux!

 

 

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2018 5 28 /12 /décembre /2018 11:09

Emprunt médiathèque

4e de couverture: " Les Mauges. Une région rurale, catholique et ouvrière de l'ouest français.

Les années 50.

Quittant l'école au seuil de l'adolescence, des centaines de jeunes gens découvrent l'usine et ses pénibles conditions de travail.

Avec l'église, elle semble être l'horizon indépassable de leur quotidien.

Sur ces terres longtemps considérées comme rétives aux changements, certains d'entre eux se lancent pourtant dans l'action militante.

Pourquoi? Comment?

De l'immédiat après-guerre à l'accession de la gauche au pouvoir en 1981, Les Mauvaises Gens raconte ce désir d'émancipation collective, ses difficultés, ses limites et ses espoirs."

Mon résumé: Tout est dit, rien à ajouter.

Mon avis: Je connaissais cette BD car elle parle (un peu voire beaucoup) de la JOC et de l'ACO, associations que je connais bien. Et puis les Mauges, c'est pas si loin de chez moi ou de chez ma grand-mère.

A travers ce livre où l'auteur met en images et en mots la vie de ses parents, leur adolescence, leur vie à l'usine, leur militantisme, j'ai cru voir la vie de ma grand-mère jeune et celle de mes parents, du moins en partie!

Et puis j'ai découvert une partie de la vie de la JOC et de l'ACO de l'époque, mises en images et en mots.

C'est superbement bien fait, avec de chapitres même, comme si c'était un roman!

Je recommande à tous!

 
Partager cet article
Repost0
28 décembre 2018 5 28 /12 /décembre /2018 10:57

4e de couverture: " L'Homme masqué a réussi: le Pays des contes est tombé sous la coupe de sa terrible armée. Face à lui, Alex et Conner n'ont plus qu'une seule arme, peut-être la plus puissante: leur imagination. Tous deux se lancent alors à travers les histoires inventées par Conner en quête d'une armée de pirates, de cyborgs, de superhéros ou encore de momies, pour arrêter leur redoutable ennemi. "

Mon résumé: Parfait. Rien de + à dire!

Mon avis: Chose promise, chose due, voilà mon avis sur la suite des aventures de Conner et Alex.

Oui, ça fait quelques semaines que je l'ai fini mais pas grave il ne faut pas le dire.

Car, une fois de plus, je n'ai pas été déçue. Cette fois, en plus de revisiter des contes de fées, Chris Colfer nous entraîne aussi dans les histoires de Conner, des histoires proches de lui et de nous.

Les personnages de ces histoires sont juste géniaux et les histoires en elles-mêmes le sont aussi.

Et que dire du fait qu'on retrouve aussi des personnages des tomes précédents? Comme Bree qui s'est découverte des liens de parenté avec les Grimm ou même Emmerich qui est en fait le fils d'un personnage du Pays des contes... Et puis la mère des jumeaux revient aussi, tout comme leur beau-père!

L'univers développé est génial, que ce soit dans le Pays des contes ou encore dans les histoires.

Je lirais le tome 6 dès que possible!

 

 

 
Partager cet article
Repost0
30 novembre 2018 5 30 /11 /novembre /2018 11:53

4e de couverture: " Depuis que l'Homme masqué lui a échappé, Alex n'a qu'une obsession : le retrouver. Sauf qu'elle a été déchue du Conseil des Fées et que tous refusent de croire que cet homme est une véritable menace.

Heureusement, elle peut compter sur l'aide de son frère jumeau, Conner, de Boucle d'or, du Petit Chaperon rouge et de la Mère l'Oie. Grâce à eux, elle découvre le plan démoniaque de son ennemi: armé d'une potion capable de transformer n'importe quel livre en portail vers d'autres univers, il part recruter une armée de méchants de la littérature afin de conquérir le Pays des contes... "

Mon résumé: Parfait. Rien de + à dire!

Mon avis: J'avais hâte de lire la suite de cette série écrite par un de mes acteurs préférés de Glee .

Et, évidemment, je n'ai pas été déçue. C'est toujours aussi génial de voir les contes de fées de notre enfance autant revisité, surtout quand on adore les contes!

Conner et Alex se développent toujours plus, comme leurs amis. Et c'est génial à lire!

Et puis ce méchant.... Dire qu'ils le prennent pour leur père mort alors qu'il n'en ai rien (je ne spoile pas mais c'est tellement génial comme idée).

L'univers du monde des contes et toujours aussi génial: ni trop parfait, ni trop mauvais.

Bref j'adore toujours autant! D'ailleurs, en ce moment, je lis la suite, le tome 5, que j'ai quasiment fini. Donc attendez vous à voir une chronique dessus d'ici quelques jours/semaines!

 

 

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2018 5 30 /11 /novembre /2018 11:39

4e de couverture: " "Comment devenir écrivain", "Petit guide du divorce à l'usage des enfants", "Départ, mode d'emploi": neuf histoires corrosives et désopilantes dessinent le portrait d'une Amérique suffocante et désenchantée, et celui de femmes aux prises avec la monotonie du quotidien. Mais la meilleure arme contre le malheur est l'humour, alors pourquoi ne pas rire de l'insignifiance de la vie? "

Mon résumé: Quelques nouvelles à l'humour grinçant sur la vie et ses déboires ou ses joies.

Mon avis: Déjà il faut savoir que je lis peu de livres de nouvelles et que je ne connaissais pas l'auteur avant de lire ce livre que j'ai acheté sans savoir de quoi ça parlait.

Lu il y a déjà un petit moment, je me rappelle de nouvelles très grinçantes mais qui montre quand même, avec beaucoup d'humour, la vie féminine telle qu'elle peut être ou doit être. 

Et puis c'est assez bien écrit. Ayant déménagé depuis peu, je n'ai pas le livre avec moi pour des exemples mais je me souviens, qu'au début, l'écriture est déstabilisante mais qu'on finit par s'y faire.

A lire de toute urgence, qu'on soit déprimé(e) ou non!

 
Partager cet article
Repost0