Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 septembre 2020 7 06 /09 /septembre /2020 11:24

4e de couverture: "David Eliot est exclu de son collège.

Ses  terribles parents trouvent la punition rêvée: il sera envoyé à Groosham Grange, où les vacances se réduisent à un jour par an!

David se retrouve dans une école bien étrange, sur la sinistre île du Crâne, au large de l'Angleterre.Et il n'est pas au bout de ses surprises...

Aidé de ses amis, Jeffrey et Jill, il décide d'enquêter sur ses inquiétants professeurs et sur le lourd secret que semblent partager les élèves de l'établissement.

Et si on enseignait à Groosham Grange autre chose que les maths et l'orthographe? Et si on y étudiait la magie noire?"

Mon résumé: Rien de+ à ajouter!

Mon avis: Ce livre réunit deux livres qui se suivent: L'île du Crâne et Le Graal Maudit (je vous le dis pour que vous la sachiez).

Il faut aussi savoir que JK Rowling a été accusée de plagier le premier livre avec Harry Potter (je précise car, comme vous savez, HP est et restera ma saga favorite mais je peux comparer, maintenant que j'ai lu les 2).

On suit donc David, un jeune garçon issu d'une famille simple: ses parents et lui (même s'il a 6 frères et soeurs). Après, ses parents sont quand même étrange à toujours se faire mal (la mère, sans le vouloir ou à cause de son mari) et à parler de leur propre père et ses drôle de méthodes (le père).

Il entre dans une nouvelle école Groosham Grange à la suite de son exclusion de son collège privé et de suite une école contacte ses parents. qui l'y envoie. Dans le train, il rencontre ses futurs amis Jill et Jeffrey. Ensemble, ils tentent de comprendre cette école et ses étrange élèves et professeurs. Ils comprennent vite que c'est de la magie (l'école n'acceptent que les septième fils de septièmes fils et septième filles de septièmes filles) et veulent fuir mais évidemment rien ne va se passer comme prévu.

C’est bourré d’humour et de personnages hauts en couloirs (les professeurs et les élèves). C'est facile à lire (chapitres courts). 

Après, bon, évidemment, la fin est assez prévisible pour ce premier tome.

Et oui y'a des similitudes avec HP comme des professeurs loups-garous et fantômes, une école isolée, etc. Mais JK, pour moi, n'a pas pompé là-dessus ou s'en est juste inspiré.

Sinon le 2e tome n'est pas mal non plus mais j'ai moins adhéré.

Déjà, lorsqu'ils deviennent sorciers, ils sont censés changer de nom mais, dans le tome 2, David et ses amis ont toujours les noms du 1er tome.

Ensuite j'ai moins accroché avec l'histoire du Graal Maudit et les deux nouveaux personnages (M.Helliwell, un professeur, et Vincent King, un élève). Et puis bon, l'Eglise qui veut détruire les sorciers, c'est du vu et revu au cinéma, dans les livres et tout...

Bref un livre pas mal quand même, malgré le fait que la 2e partie soit - bien!

 

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2020 2 01 /09 /septembre /2020 17:58

Emprunt médiathèque

4e de couverture: "CE QU'EN DIT POSY:

"Ces chroniques ont paru chaque samedi entre 2002 et 2005 dans The Guardian Review, supplément littéraire du célèbre quotidien britannique.

Ma seule consigne était que tout devait tourner autour de la vie des lettres.

Je travaillais en flux tendu- recherche d'une idée le lundi, fol espoir de l'avoir trouvée le mardi, et le mercredi, jour de remise, frénésie de travail matinal, en robe de chambre parmi les miettes de toast. Puis à 11 h 50, courses jusqu'aux bureaux du journal, au bout de la rue (mais pas en robe de chambre) pour livrer ma planche. Le reste du mercredi était en génrale consacré à un lunch bien mérité."

Mon résumé: Chroniques littéraires en BD, sur une planche chacune ou quelques planches chacune.

Mon avis: Une BD empruntée au hasard à la médiathèque (la même que celle des derniers livres, ouioui). Evidemment, ce qui m'a attiré, c'est le titre qui parle de littérature.

Et que dire? Eh bien, tous les métiers du monde littéraire sont assez bien représentées ici: auteurs, lecteurs, libraires (qui font face à de nouveaux types de libraires qu'on pourrait comparé à la FNAC, aux Leclerc, etc.), éditeurs...

Y'a même des "gags" récurrents comme le Docteur Derek ou Rick Raker, l'agent spécial... Agent d'auteur évidemment mais qui ressemble à un vrai gant spécial. Idem: le docteur soigne plutôt ce que les auteurs écrivent ou leur ego ou autre mais il est habillé comme une vrai docteur et a même une infirmière.

C'est satirique, drôle, humorisstique... Mais, quand on connait le monde des livres, même juste un pue, c'est si vrai.

Et puis y'a même une page où une jeune fille décrit Harry Potter à des petits vieux au début... Si avec ça j'avais pas envie de lire la suite, bah, je me demande bien ce qui m'en aurait donné envie^^!

L'auteir a écrit deux autres BD: Gemma Bovery et Tamara Drewe (adaptées au cinéma: https://www.youtube.com/watch?v=35ThVHCUxXE et https://www.youtube.com/watch?v=Zz2CTGjqZSk ) que je lirais sûrement un jour, en tous les cas!

 

Partager cet article
Repost0
12 août 2020 3 12 /08 /août /2020 16:08

Emprunt médiathèque

4e de couverture: "A la fin de chaque année scolaire, on dénombre des nouvelles perles dans les copies d'examens, provoquant le rire ou la consternation des lecteurs.

Ces bourdes, li&es à la peur de la copie blanche sans doute, sont de véritables petits trésors d'ignorance, d'incompréhension et de poésie involontaire!

Grâce à cet amusant petit ouvrage, retrouvez plus de sottises à ne surtout pas mettre dans un copie d'examen,, et qui, faute e vous instruire, vous feront bien rire!""

Mon résumé: Rien de plus à dire!

Mon avis: Qui dit nouvelle inscription à la médiathèque dit nouveaux livres d'humour empruntés... Et j’adore toujours autant ça, surtout ceux de ce style là.

Des perles drôles, de perles magiques,des perles poétiques, des perles uniques, qui font rire ou réfléchir... OPn adore les lire, les décrypter, se demander qui les a écrites.

On regarde les catégories, on lit d'une traite ou on pioche, de ci de là...

Bref un bon petit livre à lire en été, surtout à l'aube du retour au boulot ou de la rentrée...

 

Partager cet article
Repost0
12 août 2020 3 12 /08 /août /2020 15:57

Emprunt médiathèque

4e de couverture: "Comment diable Igor le loup s'est-il retrouvé dans la rivière en chemise de nuit?

Monsieur l'agent veut la vérité, toute la vérité, rien que la vérité!

Mais Igor est-il capable de la donner?

Ses intentions dans cette aventure sont-elles seulement avouables?

Le dessin nous le dira!"

Mon résumé: Rien de plus à dire!

Mon avis: Un petit album sympa pour les enfants (et les grands enfants).

Et puis, pour une fois, les dessins peuvent parfois dire le contraire du texte, d'ailleurs, même le résumé de l'auteur le dit.

Ce livre reprend différents contes (Le petit Chaperon Rouge, les Trois petits Cochons, Pierre et le loup,etc.) avec des loups, comme souvent dans les livres de cette auteur. Cependant, il les remet au goût du jour. Tant niveau illustrations que texte et humour.

A la fin, évidemment, tout finit bien.

Par ailleurs, il faut noter que les personnages de Geoffroy de Pennart sont assez récurrents mais que les histoires n'ont cependant pas forcément de lien entre elles.

 

Partager cet article
Repost0
10 août 2020 1 10 /08 /août /2020 15:07

4e de couverture: "[...]Hatteras était debout, immobile, les bras croisés suivant son habitude, muet et regardait l'avenir dans l'espace. Sa figure avait repris sa fermeté habituelle. A quoi pensait cet homme extraordinaire? Se préoccupait-il de sa situation désespérée ou de ses projets anéantis? Songeait-il enfin à revenir en arrière, puisque les hommes, les éléments, tout conspirait contre sa tentative?[...] (extrait)

Dans ce roman, décrit par Théophile Gautier comme étant l'absolue sensation de la réalité, Jules Verne nous fait vivre une extraordinaire aventure dans les régions glaciales du Pôle Nord. Ecrit juste après le succès de Cinq semaines en ballon, ce roman est en réalité le véritable ouvrage fondateur de la série des "Voyages Extraordinaires." "

Mon résumé: Le récit du voyage du capitaine Hatteras et de son équipage, de Liverpool jusqu'au Pôle Nord. Le tout semé d’embûches, de joies, de peines, etc.

Mon avis:  Déjà j’aime beaucoup Jules Verne et j'ai lu beaucoup de livres de cet auteur. Mais celui-ci est peu connu donc je n'ai pas d'a-prioris dessus.

Je l'ai donc commencé il y a quelques mois/semaines et je l'ai fini il y a quelques jours. Et j'ai bien aimé, même si je le trouve différent de la plupart des livres de cet auteur.

Déjà le livre contient deux parties. La première explique le voyage vers le Pôle, les doutes de l'équipage, le fait de ne pas croiser de suite le Capitaine... Cette partie est un peu lente à démarrer car les premières chapitres posent les bases, notamment les instructions du Capitaine et la recherche de l'équipage. Mais, le plus drôle, c'est le fait que l'équipage prenne le chien pour le capitaine.

La deuxième partie marque le voyage des derniers partisans du capitaine vers le Pôle. Il ne sont plus que cinq (dont un Américain sauvé en route). Et on sent peu à peu le fantastique arriver... Car on voit des choses peu connues dans ce coin du globe, du moins à l'époque.

Le livre est pas mal, même si j'ai parfois eu du mal avec les notes de l'éditeur qui a traduit, par exemple, des sommes en livres par des sommes en francs. La préface d'Olivier Sauzereau, cependant, permet de se lancer plus facilement dans ce livre qui est, quand même, un assez gros pavé. Il faut aussi arriver à retenir tous les noms de personnages, notamment ceux des marins dans la première partie. En effet, ils sont quand même assez nombreux.

 

Partager cet article
Repost0
20 juin 2020 6 20 /06 /juin /2020 11:06

4e de couverture: "Izumi, jeune mère célibataire, rencontre Chiyoko,lycéenne en classe de terminale, au moment où celle-ci s'apprête; à se jeter sous un train. Quelques jours plus tard, elles feront l'amour sur la terrasse d'Izumi et ne se quitteront plus. Avec le petit Sosûke, le fils d'Izumi, elles trouvent refuge dans un village de montagne, sous le le plus beau ciel étoilé du Japon, où Chiyoko donne naissance à la bien nommée Takara-le-miracle; ils forment désormais la famille Takashima et dressent le pavillon arc-en-ciel sur le toit d'une maison d'hôtes, nouvelle en son genre.

Il y a quelque chose de communicatif  dans la bienveillance et la sollicitude avec lesquelles la famille accueille tous ceux qui se présentent: des couples homosexuels, des étudiants, des gens seuls, des gens qui souffrent, mais rien de tel qu'un copieux nabe ou des tempuras d'angélique pour faire parler les visiteurs! Tous repartiront apaisés. Et heureux.

Pas à pas, Ogawa Ito dessine le chemin parfois difficile, face à l'intolérance et aux préjugés, d'une famille pas comme les autres, et ne cesse jamais de nous prouver que l'amour est l'émotion dont les bienfaits sont les plus puissants.

On réserverait bien une chambre à la Maison d'hôtes de l'Arc-en-ciel!"

Mon résumé: Rien de + à ajouter!

Mon avis:  Livre lu dans le cadre du Bookclub de Mx Cordélia.

Bien que lu bien plus tard, ce livre était celui un des ceux qu'ont devait lire dans le cadre du Bookclub de Mx Cordélia (livre lu vers avril/mai alors que ça devait être celui de mars, je crois).

Et bien, que dire de plus que j'ai ADORE! Les personnages sont grave émouvants, du début à la fin. Surtout la famille de quatre personnes si différentes mais qui s'aiment toujours. Les décors sont magnifiques (ça donnerait presque envie de visiter le Japon et de trouver ce petit village qualifié de "Macchu Picchu japonais" où les étoiles sont magnifiques). 

Et que dire du message de paix, de tolérance, d'amour universel que l'auteur nous offre? Izumi et Chiyoko sont deux femmes bien différentes niveau âges et style de vie quand elles se rencontrent mais elles s'aimeront jusqu'à la fin d'un amour véritable alors même qu'Izuki pensait cela impossible au début. Et elles ont deux magnifiques enfants qui, bien qu'ils ne soient pas vraiment frères et soeurs, s'aiment et se comprennent jusqu'au bout...?

Les chapitres sont assez longs mais ils se lisent vite et puis il faut dire , qu'en + du prologue, il y a quatre chapitres, chacun raconté par un membre de la famille. Au début, on s'y perd un peu, on se demande si c'est bien le cas mais au final c'est génial et on adore ça!

Pour finir, je voudrais citer une phrase issue du début du 2e chapitre: "Une famille  n'en est pas une dès le départ, elle le devient avec le temps, jour après jour, à force de rires, de colères et de pleurs.".

Un livre à lire si vous aimez le Japon ou même à lire tout court si vous aimez lire ;) !

 

Partager cet article
Repost0
20 juin 2020 6 20 /06 /juin /2020 10:41

4e de couverture: "Lorsque débute leur vie commune, Alain et Camille sont deux amis d'enfance que tout en apparence rapproche. Mais leurs secrètes rêveries les divisent. Ce que Alain aime en Camille , c'est une beauté idéalisée, faite d'immobilité et de silence. Aussi est-il déconcerté par son exubérance. Comme l'arrivée d'une saison nouvelle, la découverte de leur intime division le met à la merci d'autres rêves.

Et c'est alors que le drame se noue. La chatte Saha sera désormais pour Alain la chimère sublime qui domine sa vie et pour Camille la rivale détestée contre laquelle aucun procédé n'est trop brutal.

Avec une maîtrise et une sobriété sans égales, Colette a composé, en suivant les règles de l'art classique, une véritable tragédie d'amour à trois personnages."

Mon résumé: Rien de + à ajouter!

Mon avis:  Encore un livre qui parle de chat qui m'a été offert pour son titre...

Cette fois, mon avis sera un peu plus mitigé. Parce que les personnages humains sont vraiment très caricaturaux (surtout les deux personnages principaux, avec leur jeunesse et leur amour idéalisé) mais que, à côté de ça, la chatte Saha est un personnage à part entière du livre, un personnage qui marque la jalousie de Camille et l'amour d'Alain pour une autre.

Tout ça est très bien expliqué dans la préface qui m'a aidé à mieux apprécier ma lecture.

Les chapitres sont assez longs mais ils se lisent facilement. Seul défaut, selon moi: il n'ont ni numéro ni titre de chapitre.

Au fil du livre, on sent bien que Camille se sent délaissée pour la chatte . La scène où elle tente de la tuer en la jetant du haut de l'appartement en est, d'ailleurs, le point culminant. Et on sent aussi qu'elle tente de s'approcher à Alain qui, peu à peu, ne veut plus d'elle...

Bref un livre assez sympa à lire mais sans plus!

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2020 3 15 /04 /avril /2020 16:47

4e de couverture: "LE TEMPS DES MENSONGES EST TERMINE.

Le WICKED a tout volé à Thomas: sa vie, sa mémoire et maintenant ses seuls amis. Mais l'Epreuve touche à sa fin. Ne reste qu'un dernier test... Terrifiant.

Cependant, Thomas a retrouvé assez de souvenirs pour ne plus faire confiance à l'Organisation. Il a triomphé du labyrinthe. Il a survécu sur la terre brûlée. Il fera tout pour sauver ses amis, même si la vérité risque de provoquer la fin de tout."

Mon résumé: Rien de + à ajouter!

Mon avis:  Il retrouve tout d'abord Thomas seul dans une cellule du WICKED. Puis on le retrouve avec ses amis et on leur en apprend +. Les Épreuves sont finies suite à la Phase 3 que chacun a subi différemment, on va leur redonner leurs souvenirs. Janson, l'homme-rat découvert au tome 2, leur dit tout ça. Mais certains ne veulent pas... Ils vont donc se retrouver encore une fois ailleurs, à Denver. Entre temps, on aura appris que Jorge et Branda ne sont pas des fondus mais des Immunes, comme quasiment tous les membres des deux labyrinthe.

Thomas va retrouver de vieux amis mais aussi en perdre (Newt notamment...), il va voir ce que sont les Fondus ici, il va découvrir le Bra Droit, les ennemis du WICKED.

Les lieux sont encore une fois différents: une ville qui marche encore à peu près bien, un hôtel miteux plein de Fondus, etc. Mais on s'y reconnait encore. Et puis le lien avec l'actualité est encore plus fort à cause des Testeurs, des mesures de protection de la ville, etc. (même si le Covid 19 n'est pas la Braise, hein, comprenez moi bien^^).

On se demande si Thomas et ses amis vont s'en sortir. Parce qu'ils vont, évidemment, encore  vivre plein d'épreuves et de péripéties.

La fin est inattendue, bien sûr. Même si on a une note de la Chancelière Ava Paige (comme à chaque fin de livre) qui explique un peu mieux cette fin.

Une saga de SF que je recommande!

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2020 3 15 /04 /avril /2020 16:36

4e de couverture: "ET SI LA VIE ÉTAIT HORS DU LABYRINTHE?

Thomas en était sûr, la sortie du labyrinthe marquerait la fin de l'épreuve.Mais, à l'extérieur, il découvre un monde ravagé. La terre est dépeuplée, brûlée par un climat ardent. Plus de gouvernement, plus d'ordre... Et des hordes de gens infectés, en proie à une folie meurtrière, errent dans les villes en ruines.

Au lieu de la liberté espérée, Thomas se trouve confronté à un nouveau défi démoniaque. Au coeur de cette terre brûlée, parviendra-t-il à trouver la paix... et un peu d'amour?"

Mon résumé: Rien de + à ajouter!

Mon avis:  La suite du tome 1. On retrouve Thomas et ses amis, sauvés. Du -c'est ce qu'ils croient. En effet, après une bonne nuit de sommeil, de drôles de choses leur arrivent avant qu'on ne les envoie sur la Terre Brûlée pour la phase 2 des Épreuves.: Teresa a disparu, un garçon a pris sa place, un homme-rat vient leur dire ce qu'ils doivent faire, à savoir aller au Repère pour avoir un traitement...

Thomas et ses amis se retrouvent alors sur la Terre Brûlée, au milieu des fondus qui ont le virus de la Braise (tiens tiens, un petit lien avec l'actualité, même si bon ils n'ont ai pas encore à ne pas avoir de gouvernement et aux éruptions solaires ^^). Ils doivent se débrouiller. Surtout que les filles du groupe B sont aussi là et ont des instructions, tout comme eux (qui ont même des tatouages avec leurs "attribution"). On découvre aussi Jorge et Brenda, deux fondus, qui vont aider nos amis.

Les lieux sont bien différents du Labyrinthe, c'est notre bonne vieille Terre mais avec des immeubles éventrés, un sol brûlé, de drôles d'orages... Bref, pas de quoi s'identifier, tout en s'identifiant.

On en apprend aussi de + en + sur le WICKED, l'organisation qui a mis des adolescents dans deux labyrinthes... Et aussi sur l'enfance de Thomas qui, de base, travaillait pour eux.

La fin est bien sûre attendue (je ne dis pas ce que c'est bien sûr), comme dans le tome 1 . On sent que nos amis n'en ont pas fini avec le WICKED...

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2020 3 15 /04 /avril /2020 16:23

4e de couverture: "SE SOUVENIR, SURVIVRE, S'ENFUIR...

Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier... Il se retrouve entouré d'adolescents dans un lieu étrange, à l'ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d'acier. Chaque nuit, le plan en est modifié.

Thomas comprend qu'une terrible épreuve les attend tous. Comment s'échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets enfuis au plus profonds de sa mémoire..."

Mon résumé: Rien de + à ajouter!

Mon avis:  Evidemment, vous connaissez, au moins de nom, ce titre. En effet, ils ont fait des films de cette saga. C'est d'ailleurs grâce à eux que j'ai connu.

Et les livres sont, évidemment, encore mieux que les livres. On y retrouve Thomas, un jeune adolescent, qui se retrouve dans un labyrinthe peuplé d'autres adolescents. Il est perdu mais il va vite se faire des amis, notamment Minho, Newt, Alby... Tout ne sera pas toujours facile, surtout après l'arrivée de Teresa, la seule fille du labyrinthe. Mais ils font tout faire pour trouver la sortie.

Les lieux sont aussi très bien décrits, même si ce ne sont qu'un bloc avec quelques bâtiments et un labyrinthe indescriptible et dont ils n'arrivent pas à finir les plans. Et puis une vraie vie s'y est bâti en un peu plus de deux ans;

Un livre de SF et d'anticipation comme beaucoup d'autres, bien évidemment. Mais, étrangement, ça résonne avec l'actualité (notamment les deux suites).

 

Partager cet article
Repost0